vendredi 10 novembre 2017

CPL et PROTECTION
Le Linky étant en voie d'installation dans nos murs, maints bergeracois soudainement réveillés et alarmés, s'en viennent s'informer de la conduite à tenir, face à l'envahisseur!
Voici donc un exposé succin et néanmoins  parlant que j'ai recueilli sur l'excellent blog:
http://www.poal.fr/appfree/filtre-cpl-protection-anti-linky.html



Qu'est-ce que le CPL ?
Le principe du CPL (courant porteur en ligne) consiste à superposer au courant électrique alternatif de 50 ou 60 Hz un signal à plus haute fréquence et de faible énergie. Ces hautes fréquences sont donc "portées" par la fréquence initiale (50Hz pour le réseau domestique).
Cela permet d'éffectuer des transmissions de données numériques sur un réseau électrique de haute, moyenne ou basse tension.
Les courants porteurs sont utilisés depuis 1950 en bas débit pour des applications industrielles (éclairage public, télécommande de relais, surveillance des lignes haute tension) et depuis 2000 pour la domotique.
Le CPL ( Courant porteur en Ligne ) permet de faire passer des données numériques sur un réseau électrique domestique non prévu à cet effet, car non blindé.


Utilisation courante du CPL
Le CPL tend à se démocratiser depuis les années 2000 pour les utilisations domestiques.
Son avantage est de pouvoir transmettre des données entre deux équipements informatiques éloignés, sans avoir besoin de câbler.
Il suffit de brancher un boitier adaptateur CPL (plug) à chaque équipement et vos données sont transmises via les fils électriques existants de votre appartement ou bureau.
La principale utilisation du CPL en usage domestique et bureautique se résume à installer 2 plugs CPL plutôt qu'un câble RJ45 entre deux équipements.
Cette technologie CPL serait formidable si elle n'avait pas la fâcheuse tendance de rayonner dans un rayon de 2 mètres (dans chacun des câbles de votre habitation) comme une antenne-relais. On appelle ça un courant radiatif. Et celui-ci est classé comme cancérogène possible par l'OMS (groupe 2B).



Du CPL pour ne pas câbler?
Il est évident que dans la plupart des cas, c'est une solution de facilité (pas de trou à faire, ni de goulotte à poser sur les murs pour passer le câble RJ45).
Génial! me direz-vous, mais l'enfer est pavé de bonnes intentions...et ce sont souvent les chemins paraissant les plus faciles qui y mènent.
Comparons les deux solutions:
  • Une paire de plugs coûte 10 fois plus cher qu'un câble RJ45
  • Les plugs CPL consomment de l'électricité 24h/24, le câble ne consomme rien
  • Les plugs CPL chauffent énormément (risque d'incendie), le câble reste froid
  • La durée de vie d'un plug est de quelques années, le câble est garanti à vie
  • Le débit (théorique) d'un plug est de 500 Mb/s, le câble débite (réellement) 1Gbp/s
  • Les plugs CPL émettent des rayonnements électromagnétiques (radiofréquences). Le câble n'émet aucun rayonnement.
Bref, de quoi réfléchir sérieusement avant de choisir "la facilité".




Mais le CPL du Linky, comment ça marche ?
Le système permettant l'exploitation des fonctions du compteur LINKY utilise deux niveaux de communication :
  • Un niveau par réseau filaire en utilisant le réseau de distribution électrique public et privé chez les consommateurs.
  • Un niveau par réseau hertzien en utilisant des antennes-relais de type GSM téléphonie mobile, installées sur les concentrateurs Enedis-ERDF au plus proche des populations.
Pour ces deux niveaux de communication, il y a pollution électromagnétique.
Par le réseau filaire, ce sont les bandes de fréquences du CPL injecté par Enedis-ERDF en superposition sur le 50Hz.
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les signaux CPL ne sont pas arrêtés par les compteurs électriques et ce, quel que soit le compteur en place (compteur électromécanique - compteur électronique classique - compteur électronique communicant, Linky)
 


Il existe actuellement 3 protocoles pour le CPL :
Protocole CPL
Bandes de fréquence
CPL G1
de 35 kHz à 90 kHz (Porteuses utilisées: 63,3 et 74 kHz)
CPL G3
de 35 kHz à 90 kHz (Porteuses utilisées: 35,9 et 90,6 kHz)
CPL Haut débit
de 1,6 MHz à 30 MHz (Hautes Fréquences)




Le CPL du Linky émet dans la bande du CENELEC A 

Le Comité européen de normalisation en électronique et en électrotechnique (CENELEC) fournit les normes électrotechniques afin d'aider le développement des services et des biens électrotechniques, électriques et électroniques sur le marché européen. Le catalogue CENELEC contient à ce jour plus de 5 000 normes.

Normes CENELEC pour le CPL :
Bande
Spectre
Application
CENELEC A
de 3KHz à 95 KHz
Réservé pour les fournisseurs d'électricité.
CENELEC B
de 95KHz à 125KHz
Toutes applications, pas de gestion de collisions.
CENELEC C
de 125KHz de 140KHz
Réseaux domestiques avec gestion de collisions (CSMA/CA)
CENELEC D
de 140KHz à 148.5KHz
Alarmes et systèmes de sécurité sans gestion de collisions


Les   Filtres CPL
Concernant les filtres CPL de protection je vous renvoie au site proposé par les auteurs de l'article: http://www.cem-bioprotect.com/
Mes connaissances s'avérant fort limitées pour ne pas dire nullissime en ce domaine, je suis, à l'instar de vous tous, obligé de m'en remettre à des recherches internet auprès de personnes dont je ne peux que supputer du degré de qualification. Entre différents sites d'offres de filtres et après avis, mon choix qui n'est pas forcément définitif, s'est arrêté à "bioprotect" cité plus haut.
S'il se trouve des suggestions, je suis preneur.... pour les rediffuser le cas échéant!


Pour conclure, on retiendra principalement :
1°) que les signaux CPL ne sont pas arrêtés par les compteurs électriques et ce, quel que soit le compteur en place (compteur électromécanique - compteur électronique classique - compteur électronique communicant, Linky). Il en résulte que l'ensemble de la population subit 24h/24 365j/365 les effets d'un champ électromagnétique constant (ne se limitant par conséquent absolument pas aux télé-relèves ponctuelles opérées par l'opérateur) classé comme cancérogène possible (groupe 2B) pour l’homme par le CIRC en mai 2011, sous l'égide de l'OMS.
2°) Pour éviter la propagation des signaux CPL à l'intérieur des logements
Le CES (comité d’experts spécialisé) recommande, dans l'avis révisé de Juin 2017 de l'ANSES, de recourir à l'installation d'un filtre… pour "les personnes qui le souhaiteraient"!
Ce qui, venant de ce même organisme décrétant dans le même Avis qu"il est peu vraisemblable que ces appareils (compteurs Linky) représentent un risque pour la santé à court ou long terme".
pourrait apparaître particulièrement savoureux, si nos santés n'étaient en cause.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire