samedi 18 mars 2017


Fin de soirée Réunion Contradictoire ENEDIS/CCC24

14 Mars - Salle Anatole France





Clôturant une courte interview, la journaliste de "Bergerac 95"m'informe de la décision du Maire de ne pas s'opposer au déploiement des compteurs Linky.
Ce que ce dernier me confirmera dans la foulée.

Net et concis, l'issue d'un désastre, depuis peu subodoré, après la volteface de la Mairie, dont je vous fis le récit.
Tout était joué d'avance….
Pas même un moratoire face aux incertitudes attestées!
Bref, une mascarade municipale en réponse à des refus pourtant en nombre.

Table ronde? Voilà le tableau:
Au centre, le Maire jouant l'impartial ordonnateur, à sa gauche la clique ENEDIS, servile robotique sans âme au service du profit à tout prix, à sa droite, nous autres les chantres d'une lutte de conviction salutaire et désintéressée. En face un public authentique, une fois de plus désavoué dans sa quête d'un juste retour à sa légitime exigence de protection d'un bien-vivre déjà notoirement entaché.
S'étonnera-t-on encore que le citoyen ordinaire ne sache plus où donner de la tête, à quel "malsain" se vouer?
En résumé, un remake miniaturisé d'un système radicalement faussé.
Oui, le pire est à venir! Mais on ne va pas s'appesantir

La seule chose intéressante qui nous fut annoncée:
le déploiement sur Bergerac est prévu pour automne 2017.
Une sorte de répit par rapport à l'annonce initiale prévue en Avril.
Que faire?
Est-il légitime qu'une seule personne, le Maire en l'occurrence, puisse décider du sort sanitaire de l'ensemble de la population, celle-là même qui l'investit naguère dans ses actuelles fonctions?
Or le bain d’ondes permanent, totalement hors de notre contrôle, dans lequel nous plonge le système Linky, est sans commune mesure avec l’exposition actuelle à tout autre appareil dont nous pouvons garder la maîtrise. Pour faire court: il génère un stress cellulaire oxydatif, allant de l’électro hypersensibilité aux affections potentiellement cancérigènes.

Concernant l'avis de l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement et du travail), cité par le Maire, se résumant pour ce qui concerne le Linky, à des "risques sanitaires peu probables",

On aura beau lui alléguer, pièces à l'appui:

- la réaction du CRIIREM  (Centre de Recherche et d'Information Indépendant sur les Rayonnements Électro Magnétiques non ionisants), concluant après analyse de l'avis en question:

"Ceci montre bien qu'aucune expertise indépendante et multipartite n'a été mise en place pour le moment"

- le constat de Dominique Belpomme, professeur de cancérologie à l'université Paris V et directeur de l'Institut européen de recherche sur le cancer et l'environnement de Bruxelles:

"Les responsables de l’ANSES ont été mis en place par les politiques. Ils leur obéissent. Or les politiques sont les interfaces des opérateurs de téléphonie. Ils n’envisagent pas la facture sanitaire, qu’il va nous falloir payer. Et elle sera lourde."

Monsieur le Maire passe outre.

Qu'en tel cas, un moratoire soit exigé, le laisse de marbre.

Bref, on ne va pas s'appesantir davantage.

Néanmoins se repose la question de la "légitimité" d'une telle position, engageant l'ensemble de la population.

 

Regardons les aspects positifs. Depuis le 7 janvier, date de sa mise en place, soit un peu plus de 2 mois, l'action de notre Collectif a porté certains fruits mesurables au nombre de personnes présentes à Anatole France à la soirée du 14 Mars. De l'ordre de 300 selon le Sud-Ouest! Sans le secours d'aucune publicité informative.

A ce train-là, on pourrait gagner un plus large public avec le sursis temps récupéré ;-)

Mais nécessairement, d'autres réunions publiques seraient indispensables.  Toujours selon le Sud-Ouest, lors de la clôture de la réunion, le Maire aurait dit "C'était très intéressant, je propose que l'in se retrouve ultérieurement". A suivre donc…

 

Il nous reste de continuer d'informer par tracts, mais aussi d'autres moyens. Par exemple, faire des exposés sur le LINKY, en différents lieux tel lycée et collèges, réunions associatives quelles quelles soient…

Toutes les idées seront les bienvenues.

A terme, toujours le même objectif, amener M. Garrigue, sous la poussée populaire, à certaine prise de conscience de ses responsabilités en tant que Maire élu!

 

il s'agit d'une démarche transversale, qu'on soit haut placé ou roturier, blanc gris ou noir, gauche ou droite ou nulle part, un je ne sais quoi ou fier à bras… etc… tous, de chair et de sang, globules neurones, joies et tourments,

dans le même bain d'ondes en perspective,

sale temps à venir pour nos enfants!

En sommes-nous vraiment conscients?

 

Il n'y a pas à s'illusionner, quel que soit le compteur que nous aurons, le CPL le traversera pareillement, inondant nos douillets logements, car le réseau étant totalement Linky-reconfiguré avec concentrateurs et autres répartiteurs, tout la réseau publique sera, pour ainsi dire, CPLisé….

Une fois ce nouveau compteur déployé,

ne nous resteront que les yeux pour pleurer.

 

Et voici la vidéo de "Canal Pourpre":

https://youtu.be/PoGyNmIyTMg


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire