lundi 23 janvier 2017

Appel  aux consciences en éveil!


Dès cet automne 2017 :

Ce qui se prépare en ce moment est absolument sans précédent :


s'attendre à voir la totalité de notre cité immergée, jusqu'au plus profond de nos foyers,  dans une pollution électromagnétique et de radios fréquences intensifiées, 
actives en permanence, jours et nuits, tout au long de l'année.
Aucun répit, aucun contrôle, aucun refuge!
Exposé en permanence sous une emprise invisible et  pernicieuse, source avérée d'une cohorte de maux: électrohypersensibilité, troubles cardiaques, insomnies, problèmes ORL, articulaires, céphalées, fatigue, troubles de la concentration et autres "mal être" de toutes natures….à terme cancers, prédictibles selon l'OMS!
Nous voici, nous et nos enfants, en passe d'être sciemment réduits au rôle de cobayes eu égard aux effets induits par une technologie élaborée sans discernement:
le courant porteur en ligne, le fameux CPL avec concentrateurs, répartiteurs et répéteurs en nombre associés, productif de fréquences en kilohertz (60Khz à 74Khz) pour nos domiciles aux installations non blindées, fonctionnant en 50 Hertz!
Une fois de plus, l'industrie et les lobbies affiliés, de concert avec les pouvoirs publics (l'état détenant 85% du capital d'EDF), imposent une technologie à l'ensemble du pays, faisant fi des effets sanitaires, aussi bien immédiats qu'à long terme!
Notre prodigieux et fragile bio-équilibre,  notre bien le plus précieux, notre raison d'être, sacrifiés sans sourcilier au nom  d'un cynisme sans frein.
A cela s'ajoute, succinctement énoncé: 
une intrusion délibérée dans notre vie privée, notre intimité, avec détériorations attestées d'appareillages électriques, renchérissement confirmé des factures à venir, piratage à craindre… (voir détails sur notre blog).

L'action de notre Collectif est circonscrite dans le laps de temps imparti:
- soit par ENEDIS pour mener à bien son déploiement,
- soit par la volonté de la Mairie, pour s'y opposer!
Il faut savoir que, dans l'hypothèse où seuls des cas isolés s'opposeraient à la pose de ces compteurs, alors même que l'ensemble de BERGERAC y serait soumis, les concentrateurs et répartiteurs étant installés, le CPL sera impulsé sur l'ensemble de notre réseau. Non seulement la pollution électromagnétique environnementale sera effective et permanente pour tous, mais quel que soit le compteur dont vous serez doté (ancien ou Linky), le CPL envahira pareillement votre foyer, produisant champ électromagnétique et radios fréquences en permanence, 24H/24 – 365jrs/365!

Dès lors, notre objectif vise évidemment le "refus" collectif pour toute la cité.
Pour ce faire, il s'agit d'amener les pouvoirs publics à prendre toute la mesure du problème en vue d'agir dans le sens du mieux-être de leurs administrés.

Le temps nous étant compté, il devient impératif que chacun de nous rédige sur le champ, une lettre de refus du Linky, ce qui est notre droit le plus strict, avec copie transmise au Maire selon procédure (1). Que chacun de nous répande cette information autour de soi pour convaincre autrui dans ce sens. Si peu que ce soit, de proche en proche, on participera à la prise en compte par la municipalité, d'un collectif refus allant s'accroissant. A n'en pas douter, il s'agira là de la plus convaincante des pétitions à l'adresse de nos représentants et décideurs!
Un raz de marée de "refus" de se laisser polluer, espionner, renchérir, entre autres problématiques, aura quelque chance de nous assurer de rester saufs.
A ce jour, plus de 320 conseils municipaux ont pris position contre le déploiement de ces compteurs, dans leurs communes. A nos frontières, L'Allemagne, la Belgique, l'Autriche, refusent le compteur communicant.

A vous toutes et tous, d'esprit ouvert à autres horizons que celui qui enchaîne l'humain au profit,  qui refusez l'angoissante chape d'ondes inutiles et mortifères qu'on voudrait nous imposer et ce, sans la moindre concertation, nous lançons un appel pressant de participer activement à cette authentique démarche de salubrité publique.
Nous sommes tous confrontés à la même monstruosité en développement,  partant, nul ne peut, en conscience, s'en désintéresser.
Une action simple et efficace, si elle s'effectue en nombre: 
rédigez vos lettres de refus et faites-en rédiger.
Agir, avant que ne retentisse le glas !

(1)Modèle de lettre de refus à copier/coller et procédure:

http://collectifcompteurcommunicantbergerac.blogspot.fr/2017/01/lettres-type-de-refus-du-linky-que-vous.html

ou sur simple demande à ccc.bergerac@gmail.com  ou 06 48 92 30 47



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire